Madelyne, la fée couturière


 *Cette histoire est celle de la fée des jardins Madelyne qui habite dans la lanterne adoptée par Céline R. un jour de janvier 2020.
Elle vit désormais avec elle dans son atelier de couture "Les Créas de Céline" à Saint-Antoine-de-Ficalba (47).



Madelyne est une fée des jardins de 386 printemps.

Elle a vu naître de nombreux chênes, de nombreux arbres dans la forêt.

Elle vit au 10 rue des Trois Chardons Bleus, sous une vieille branche d’olivier.

Madelyne n’est pas très grande, toujours vêtue d’une longue robe noire jusqu’aux pieds et d’un large châle tricoté en laine bleue.

Car elle n’aime pas le froid Madelyne, ah ça non !

Ses longs cheveux d’argent sont toujours délicatement coiffés dans une natte qui ondule jusqu’à sa taille.

Madelyne ne parle pas beaucoup, elle préfère écouter la forêt.

Mais ses yeux bleu ciel sont doux et lorsqu’elle vous parle vous pouvez sentir toute la gentillesse de son âme…

On dit qu’elle peut tout réparer et coudre tout ce que vous imaginez, en tissus enchanté ou non d’ailleurs.

Sans dire un mot et en quelques coups d’aiguille elle sait donner vie aux robes de soie, aux jupons de mousseline, aux costumes du dimanche et même à de ravissantes écharpes de laine (renommées dans tout le royaume enchanté).

Toutes les fées de jardins connaissent bien son adresse, d’ailleurs il faut bien le dire, lorsque vous êtes une fée de jardin de profession il n’est pas rare de déchirer sa robe avec un chardon, effiler son collant au détour d’une ronce ou bien trouer sa veste en s’accrochant à une branche.

Madelyne a l’habitude et a tout le nécessaire dans son atelier !

Pour la faire apparaître il suffit de monter les marches de son escalier en boutons de nacre et de taper deux coups sur le dé à coudre près de l’entrée de sa maison.

On dit qu’elle sait toujours qui va lui rendre visite bien avant que le dé à coudre ne sonne !

Mais attention, si vous n’appartenez pas au monde enchanté il vous faudra être très patient car les fées de jardins ne se montrent pas facilement…

La fée Madelyne aime tout de même la compagnie des humains surtout celle des couturières comme elle.

Même si elle reste invisible à leurs yeux elle se plaît à les regarder travailler, confortablement assise sur son rockingchair de lierre, tout en tricotant une écharpe ou deux bercée par le ronronnement des machines à coudre.

Madelyne vit seule depuis toujours dans sa maison d’argile.

Il se murmure que dans ses jeunes années elle perdit son amour de jeunesse et n’eut jamais la force de refaire une place pour un autre dans son cœur.

C’était son jardin secret, et personne n’osa jamais lui demander pourquoi elle s’infligeait autant de solitude.

Mais le soir, lorsque la lumière du jour se fait plus douce, certains animaux de la forêt viennent à sa fenêtre et lui racontent leur journée.

Madelyne c’est un peu la grand-mère de toutes les fées, leur « mamie des Trois Chardons Bleus ».

Elle ne parle pas beaucoup mais écoute toujours avec son cœur.

On dit aussi que si vous lui apportez un bouton vert émeraude (sa couleur préférée) le 1er jour de juin, la fée Madelyne veillera sur vous et votre famille pour toute l’année.

Alors si vous voulez avoir la chance de l’apercevoir, n’oubliez pas de taper deux coups sur le dé à coudre de l’entrée et peut-être (peut-être !) que Madelyne sortira de sa maison pour vous tricoter une belle écharpe pour l’hiver ou une jolie robe pour les soirs d’été… ❤️





Commentaires

  1. j'ai beaucoup aimé votre histoire, je vais la raconter à mes petits enfants... étant couturière
    moi-même , ils vont être intéressés !!! et ils adorent le monde des fées... dans leur livre....

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré cette histoire, je ne regarderai plus ma boite à couture de la même façon. C'est magnifique et magique ce que tu écris. Encoreeeeeeee....

    RépondreSupprimer
  3. J adore!!! une écrivain qui a cette facilité à nous transporter et de nous faire rever et tout oublier un instant magique et féerique.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés