Le Coeur Chabada

Aujourd'hui les grues ont traversé le ciel.
La dame de la météo dit qu'elles annoncent la venue du grand froid, ce qui est fort probable vu la tête complètement givrée que fait mon pare-brise ce matin...
Je quitte donc tout doucement ma campagne couleur d'argent pour les embouteillages de la ville.
J'ai rendez-vous! 😉
Aujourd'hui je rencontre une jeune agenaise de 23 ans.

Après plusieurs péripéties automobiles me voilà enfin devant le Café Foy où m'attend ma Super étoile du jour: Noëllie.
Elle me sourit, me fait coucou, me re-sourit puis me parle à vive allure! Elle me plaît déjà.
Elle a les joues roses, comme ces personnages des livres pour enfants, vous savez ceux qui sont toujours gentils et qui voient toujours le bon côté des choses...
Noëllie est un peu stressée mais parle beaucoup, elle est impatiente de commencer son portrait.

Elle est née à 13h13, un jour de novembre 1994.
Fille de parents divorcés mais qui le vit quand même bien puisqu'elle n'avait que trois ans à l'époque.
Il faut savoir que Noëllie sourit tout le temps, même lorsqu'elle pleure.
Et je suis sûre qu'elle sourit même quand elle rêve...
Je l'écoute me parler de cette famille qu'elle aime plus que tout et je ne peux m'empêcher de l'imaginer petite fille.
Avec ses cheveux chatains et ses grands yeux marrons, courir partout et rire aux éclats...

Elle me parle d'abord de sa mère, Eulalie.
Elle me dit que c'est la plus belle des mamans, son rayon de soleil.
Ces deux-là sont faites de La même étoile c'est certain...
Elle s'excuse de me le dire en pleurant mais voilà c'est comme ça, Noëllie est émotive!
Elle pleure, elle sourit, elle re-pleure et elle en rit.
Et moi je l'aime déjà, parce qu'elle n'a pas honte de le dire, parce qu'elle n'a pas honte de le faire.

Un petit coup de mouchoir et hOp!
Reprenons...😉
Je disais donc, lorsque ses parents divorcent Noëllie reste vivre avec sa mère.
Elles vont vivre quelque temps chez ses grands-parents maternels, mamie Bernadette et papi Maurice ("papi Momo" pour les intimes).
Ses grands-parents sont des gens de la terre, ils ont toujours vécu à Mézin, dans leur ferme de pierres.
Il y a des champs de céréales, le grand air et de jolis bois autour.
Mamie Bernadette sait gaver les canards, faire le confit et élève même des lapins.
Quand on a 3 ans c'est un bel endroit pour s'amuser...
Eulalie trouve rapidement un appartement sur Agen, près de la Tour Victor Hugo.
Elles y vivront 19 années de bonheur.
"Nono" comme l'appellent ses amis est entourée d'une famille aimante.
Franck son papa, grand rugbyman au caractère bien trempé, refait sa vie quelques années plus tard avec Céline une collègue de travail.
Ils ont aujourd'hui deux enfants, Jade 8 ans et Paul 3 ans.
Noëllie s'entend très bien avec sa belle-mère qui la considère comme sa propre fille.

Il y a un personnage haut en couleur qui fait rapidement son apparition dans notre conversation : Geneviève (alias mamie Gene!), grand-mère paternelle de Nono, ancienne commerçante agenaise et feu d'artifice permanent...
Mamie Gene c'est le genre de femme qui malgré ses 72 ans se lève quand même à 4 heures du matin pour faire les vides-greniers! Oui Messieurs Dames!!!
Une bonne vivante, une coquète, une indépendante.
Elle tenait une boutique de prêt-à-porter près de la place des Laitiers.
Noëllie aimait y jouer à la vendeuse, se cacher dans les cabines, porter des chapeaux trop grands pour elle...
Elle se sent bien avec cette mamie déjantée, et puis elles ont le même rire un peu trop fort pour les gens silencieux.
A ses 13 ans Nono rentre seule dans une église, l'église de Mézin.
C'est la révélation, elle est submergée par la beauté du lieu, c'est comme un déclic.
Alors que personne dans sa famille n'est pratiquant elle décide de se rendre chaque dimanche matin à la messe.
Pendant deux années elle s'investie, ne rate pas une seule cérémonie à la grande surprise générale.
Un jour une dame, frappée par une tel ferveur, vient la voir et lui propose de devenir scout.
L'idée lui plaît, elle accepte avec joie.

A 16 ans elle ne vit que pour l'amour de Dieu, les messes font partie de son quotidien.
Elle a un véritable coup de cœur pour la religion catholique, ses valeurs, sa communauté...
Noëllie prie chaque soir, remercie le Ciel et se confesse.
Elle trouve un certain équilibre c'est certain mais elle s'enferme dans un cercle où les fréquentations sont toujours un peu les mêmes, avec les mêmes centres d'intérêts, la même vision des choses.
Et puis elle se rend compte que les gens peuvent être interessants même s'il ne sont pas catholiques.
Elle prend de la distance, ouvre son esprit aux autres visions du Monde...

A 18 ans elle fait un voyage magnifique au Brésil.
C'est la Journée Mondiale de la Jeunesse, le Pape réunit tous les jeunes catholiques du Monde entier.
Une expérience unique qu'elle n'oubliera jamais...
Tous ces gens qui n'ont rien mais qui donnent tout...
Elle rentre en France avec une émotion particulière et la promesse de tirer leçon de ce voyage.

Après quelques petits boulot une bonne étoile sur son chemin l'a transporte jusqu'au siège d'une grande banque d'Agen où elle fera un très beau parcours, elle s'investit, reste rigoureuse dans son travail.
Elle gravit trois échelons en trois petites années seulement.
Elle devient conseillière, une situation stable et confortable.
Il ne lui reste qu'une seule chose à trouver : l'amour.

Elle attend que son cœur s'emballe... les étoiles, la foudre et le tralala!
Le temps passe et puis voilà.
Un soir, une réunion de travail.
Son directeur lui donne une seule et unique place pour la foire d'Agen en septembre dernier.
Elle ne sait pas pourquoi, elle n'y est jamais allé d'ailleurs !
Est-ce encore Dieu qui lui fait une farce?! Bref.
Le jour J Noëllie demande à sa mère de venir avec elle faire un tour à cette fameuse foire...
Il fait froid et humide... Le brushing d'Eulalie ne risque pas d'apprécier.
Elle décline l'invitation.
Nono qui voit les heures défilier et qui pour une raison qu'elle ignore encore ne cesse de regarder ce petit carton d'invitation posé sur la table, demande dans un dernier regain d'espoir à Franck de l'accompagner.
Il fait déjà nuit, il fait froid, c'est nul et il pleut!
Elle porte une affreuse doudoune bleue que lui a prêté son père contre ce vent glacial.
Ensemble ils déambulent entre les stands, et puis...

Et puis il est là.
Mathieu.
Un jeune homme de 26 ans qui travaille avec son père.
Elle l'a déjà vu il y a quelques années lors d'un stage d'anglais.
Il échange quelques mots avec Franck, une rencontre tout à fait banale me direz-vous?
Et bien Nono, elle, a le cœur qui s'emballe un peu, les joues un peu plus roses que d'habitude..
Il se passe quelque chose!
Est-ce une idée ou il LA regarde?!
Mon Dieu est-ce une idée ou c'est un sourire qui lui échappe?..

Dans la voiture c'est l'interrogatoire, Franck est questionné comme un suspect en garde à vue.
Nono n'y tient plus, elle y va au culot et envoie un message sur Facebook!
Elle ne fait jamais cela d'habitude!
Mon Dieu va t-il répondre? Mon Dieu est-ce qu'elle lui plaît?!
Roooooo et ces joues qui n'en finissent pas d'être roses, et ce cœur qui devient tout chabada !
IL REPOND !!!
Que d'émotions ce soir là...

Ils discuteront une semaine comme ça, perdus entre les montagnes russes des battements de cœur et les mélodies des rires nerveux ❤
Il l'invite à boire un verre!
Ce soir là elle le rejoint au Havanna Café, il ne peut pas trop veiller car il a une course le lendemain.
Mathieu est très sportif, il sait qu'il doit rentrer.
Mais il a envie de la revoir...
Alors il lui propose d'aller marcher le lendemain, elle adore l'idée.
Elle me raconte cela avec la magie qu'ont les enfants dans leurs yeux les matins de Noel...

Ils s'embrasseront pour la première fois deux jours plus tard, tout en haut de la colline, prés de la Vierge de Bon Encontre.
Avec cette vue magnifique que l'on ne voit que dans les rêves...
Elle me dit que Mathieu est quelqu'un de doux, d'attentionné.
Qu'elle l'aime beaucoup, à la folie, passionnément!
Noëllie sait que c'est lui tout simplement.
Une histoire d'amour naissante mais qui déborde de sentiments profonds, purs et presque célestes.

Elle me dit qu'il va bientôt s'installer chez elle, qu'elle lui a acheté un bonnet pour qu'il n'attrape pas froid en courant...
Elle me dit aussi que c'est son prince charmant, qu'il est le futur père de ses enfants.
Qu'il l'aime comme elle est, même si elle n'est pas sportive et qu'elle est un peu folle.
Bref, si vous saviez comme c'est plaisant d'entendre Nono parler d'amour, ça vous ravigotte le cœur et les sentiments.
Elle ne cesse de me montrer des photos de leur dernier week-end près de Marseille, agitant son téléphone rempli de paillettes en forme de cœur!
Et moi je souris parce que quand je la vois faire, je me dis que c'est ça le bonheur...
Voir les gens heureux, s'aimer d'amour et se dire qu'un jour ils s'aimeront jusqu'au Paradis.

Alors écoute ton cœur ma Noëllie.
Gardes tes joues roses et ton cœur Chabada parce que tu sais, autant Mathieu que moi...
on t'aime comme ça ❤



"A tous les amoureux du Monde et du Paradis..."


































Commentaires

  1. Bravo pour ce portrait des plus réaliste, pour connaître un peu cette "Nono" au cœur tendre et à l’enthousiasme débordant.

    RépondreSupprimer
  2. Encore un très beau portrait, bravo ma belle.

    RépondreSupprimer
  3. Superbe histoire d'amour ! C'est très touchant ! (mes grands parents maternels s'appelaient aussi Bernadette et Maurice ! Hihihi)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés