De la plume au soleil

Un homme a dit un jour "j'ai une tendance naturelle à éprouver de l'amour pour les petites choses que tout le monde ignore..."

Peut-on garder chaque petit détail agréable ou non de sa vie dans un petit coin du coeur?
Si le soleil brillait dans le ciel le jour de sa naissance ou le visage de la dame qui nous tenait la main à l'école pour marcher jusqu'à la cantine?
Le petit nom de ce vieux monsieur qui nous offrait toujours une jolie fleur de son jardin, le parfum de ta lessive, l'âge où mon cœur a vibré pour la première fois?
La saveur du pain de madame Reignès, les détails du trajet de bus pour aller au lycée et surtout tous les regards qu'on croisait?
Alors, peut-on tout garder?
Ces détails si personnels et qui ont construit chaque jour de notre vie.

Et quand nous mourrons, nous aussi, quelles images resteront dans notre âme le temps du voyage?
Je veux tout garder.
La couleur de mon premier coquelicot cueilli au bord du chemin de la maison, la douceur du soleil qui réchauffait mes joues lorsque je fermais les yeux vers le ciel...
Je veux garder le rire de ma mère dans le creux de mon oreille, le nom des gens que j'ai croisé même au détour d'une rue...
Laissez-moi me rappeler de chacun de mes couchers de soleil, ceux que j'aime tant et qui me recollaient le coeur...
Et toutes mes bêtises, toutes mes histoires, me les laisserez-vous?
Et vos regards, vos douces paroles, vos beaux sourires? Pourrais-je les garder avec moi eux aussi?

Que la vie est belle, dangereuse, magnifique et stupide aussi.
Mais que ferons nous lorsqu'elle sera partie?
Est-ce que les gens se souviendront de nos ballades dans les champs de maïs ?
Raconteront-ils au Monde que les oiseaux nous regardaient danser pieds nus sur nos chansons imaginaires?
Mon Dieu, raconteront-ils que le vent était si beau dans ses cheveux?
Et les fleurs? Les fleurs elles, n'oublieront pas tous nos secrets et nos folles courses en vélo à travers la campagne.

Tu leurs diras toi que j'aimais les nuages et les papillons bleus?
Que je passais des heures à regarder les escargots et que mes yeux riaient de toutes nos blagues?
Tu leurs diras hein... et surtout racontes leurs nos fous rires et les bagarres dans le noir que je perdais tous le temps.
Qu'ils se rappellent que je n'aimais pas les loups mangeurs de femmes fragiles et que mes yeux étaient parfois en colère.
Que mon cœur a souvent saigné c'est vrai mais qu'il leur a pardonné.

Puis-je garder la beauté des étoiles filantes et les chants d'oiseaux des soirs d'été ?
Avant de partir, rappelez-vous des gens qui vous ont fait du bien, de ceux qui vous ont fait du mal.
Les beaux parleurs, les magiciennes, les dresseurs de poing.
Les funambules du sentiment et les cœurs sur la main.
Ceux qui nous ont brisé l'âme et puis ceux qui nous l'ont recollée.

Faut-il croire que tout s'arrête comme un "voilà il est l'heure, le réveil a sonné"?
Laissez-moi me rappeler chaque rencontre de chaque journée.
Les parfums des vacances d'été, les déceptions de l'automne et les feux dansants de l'hiver.
Fallait-il tout noter?

...fallait-il tout noter?



Commentaires

  1. J adore tellement. J emporterai avec moi ton rire et ton sourire qui réchauffent le coeur

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique, ton entrée dans ma vie restera à toujours gravée dans mon coeur, tu es tellement naturelle, sincère et si jolie, et cette douceur dans ta voix, on ne peut t'oublier.

    RépondreSupprimer
  3. Moi je garde tout mais après les autres ne garderont que leurs essentiels non ?

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés